France Relance : la CPME sera vigilante sur l’exécution du plan de relance présenté aujourd’hui par le Premier ministre.

Construit autour de trois leviers, avec un budget de 100 milliards d’euros, le plan de relance du gouvernement Castex, présenté jeudi 3 septembre, a pour objectif de soutenir et relancer l’économie et l’investissement en :
– Atténuant au maximum les effets de la récession pour les entreprises et les salariés
– Combattant et réduisant l’impact de la crise sur notre pacte économique et social
– Accélérant la transformation économique de la France

Principales mesures

« La priorité absolue de ce plan est l’emploi des jeunes » a rappelé le Premier ministre. La CPME s’engagera pour soutenir l’emploi des jeunes qui incarnent l’avenir de nos entreprises.

Favoriser l’écologie, renforcer la compétitivité des entreprises et la cohésion du pays après la crise du Covid-19 sont les autres axes soulignés par le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire.

Plusieurs mesures concernent directement les TPE-PME et font écho aux demandes de la CPME :

  • Baisse des impôts de production basée sur une diminution de la fiscalité locale et de la CVAE en particulier
  • Renforcement des fonds propres des TPE-PME via des prêts participatifs
  • Soutien à la relocalisation des projets industriels dans les territoires
  • Numérisation des TPE, PME et ETI
  • Développement de la formation professionnelle

La CPME est globalement satisfaite des moyens débloqués, en particulier la baisse pérenne des impôts de production qui vise à améliorer la compétitivité des entreprises. Mais François Asselin de rappeler « Ce dont ont besoin les entreprises c’est de confiance, d’activité, de compétitivité, d’efficacité et de simplicité. Au final, le succès du plan de relance tiendra beaucoup à sa bonne exécution, et il sera nécessaire d’être vigilant sur le fléchage effectif des aides aux petites et moyennes entreprises (PME), qui représentent 50% de l’emploi salarié et plus de 90% des entreprises »

 

Source : cpme.fr

Zoom sur le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés face à l’épidémie

Le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés face à l’épidémie de Covid-19 a été publié 31 août.

Depuis le 1er sept, le port du masque en entreprise, dans des lieux clos, est la règle. La CPME vous informe sur les 7 points à retenir :
> Désignation d’un référent COVID-19
> Le télétravail est recommandé.
> Les masques doivent être fournis par l’employeur.
> En fonction de votre zone géographique des adaptations sont à prévoir.
> Atelier, open space, bureau individuel : des adaptations au port du masque sont possibles lorsque la règle des 4m2 est respectée.
> Nettoyage et la désinfection des espaces de travail doivent être régulièrement effectués.
> L’employeur n’est pas tenu d’organiser des tests de dépistage pour ses salariés.
La CPME a été entendue sur plusieurs de ses demandes comme : le maintien de dérogations dans certaines activités comme les HCR et la possibilité donnée aux travailleurs d’être plusieurs dans un véhicule utilitaire.

Les entreprises disposent d’un délai de mise en œuvre de ces mesures mais les modalités de contrôle ne sont pas précisées.


Lire le protocole national  https://lnkd.in/dk7YynX

Chefs d’entreprise, consultez le protocole sanitaire national

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été publié lundi 31 août. Depuis le 1er septembre, le port du masque en entreprise, dans des lieux clos, est la règle. L’objectif, limiter la propagation du virus tout en assurant la poursuite de l’activité économique.

La CPME vous informe sur les 7 points à retenir

  • Désignation d’un référent : dans les TPE-PME, cela peut être le dirigeant
  • Le télétravail est recommandé. S’il ne peut être mis en place, s’assurer que toutes les protections nécessaires sont à la disposition des salariés sur le lieu de travail.
  • Les masques doivent être fournis par l’employeur. Pour les masques en tissu, c’est également à l’employeur de les nettoyer.
  • En fonction de votre zone géographique (verte, orange ou rouge), des adaptations des règles sanitaires sont à prévoir.
  • Atelier, open space, bureau individuel : certaines adaptations au port du masque sont possibles, notamment lorsque la règle des 4m2 est respectée.
  • Le nettoyage et la désinfection des espaces de travail doivent être régulièrement effectués.
  • L’employeur n’est pas tenu d’organiser des tests de dépistage pour ses salariés. En revanche, il peut relayer les messages des autorités sanitaires.

Présente depuis le début des concertations, la CPME a été entendue sur plusieurs de ses demandes comme : le maintien de dérogations dans certaines activités comme les HCR et la possibilité donnée aux travailleurs d’être plusieurs dans un véhicule utilitaire. En revanche, la Confédération regrette la grande complexité induite par les différents cas en fonction de la zone géographique d’implantation de l’entreprise.

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a par la suite déclaré que les entreprises disposaient d’un délai pour mettre en œuvre ces mesures. Toutefois, les modalités de contrôle ne sont pas précisées.

Retrouvez toutes les mesures dans le protocole national.

Source : cpme.fr

Comment redynamiser ses équipes en période de crise ?

Crise du Covid-19 oblige, les salariés ont besoin d’être rassurés.
3 façons pour le chef d’entreprise de remotiver, et surtout, de rassurer les troupes : l’exemplarité, l’écoute et la transparence.

Montrer l’exemple

Vos équipes doivent retourner au bureau, ouvrir un commerce, être sur un chantier ? Alors, entrepreneurs, soyez, vous aussi, présents ! Envoyez un message fort : il faut que le travail reprenne, que l’économie se relance, tout le monde est dans le même bateau.
Un chef d’entreprise au plus près de ses collaborateurs fera toute la différence et renforcera l’esprit d’équipe et de solidarité.

Être à l’écoute de son équipe

Le coronavirus circule toujours, les gens ont peur et c’est normal. Ecoutez votre équipe et rassurez-la : vous avez installé des protections dans votre PME ? Vous pouvez mettre en place du télétravail pour éviter les déplacements ? Discutez-en avec vos collaborateurs et montrez-leur que vous comprenez leurs angoisses et mettez tout en œuvre pour avoir un environnement adapté et sécurisant.

Certains de vos salariés sont en télétravail ? Ne les oubliez pas ! Faites des points réguliers, appelez-les, félicitez-les pour leur travail et faites-leur confiance !
Votre équipe sera alors rassurée et surtout beaucoup plus efficace.

La transparence, maillon essentiel dans une PME

La communication est primordiale dans une entreprise, mais encore plus en ce moment. Les gens se posent des tas de questions et c’est logique : répondez-y. Vous n’avez pas la réponse ? Soyez honnête, dites-le.
Les salariés peuvent comprendre qu’il s’agit d’une situation inédite pour vous aussi, il est normal que vous n’ayez pas encore toutes les clés en main. Mais cela fait partie de votre rôle d’entrepreneur, de leader d’une équipe, de communiquer.
Soyez constant et transparent. Faites des réunions d’équipe, des mails récapitulatifs, soyez ouverts au dialogue. Un patron qui parle à ses équipes et qui fait circuler l’information est toujours plus apprécié.

Vous avez des questions sur la crise, les protections sanitaires, les dispositifs en faveur des TPE-PME ? La CPME est là pour vous accompagner : devenez adhérent !

Source : cpme.fr

Tables ouvertes CPME 25 : c’est la rentrée !

Participez à nos tables ouvertes de septembre :

 

À Besançon Restaurant Le Phare (Zac Châteaufarine), rue Guillaume Apollinaire,

le vendredi 11 septembre 2020 de 12h à 14h

Inscription : Table ouverte du 11 septembre à Besançon

 

À Pontarlier Golf de Pontarlier (Les Etraches), La Grange des Pauvres,

le vendredi 25 septembre 2020 de 12h00 à 14h00

Inscription : Table ouverte du 25 septembre à Pontarlier

Inscription obligatoire.

 

Réservé aux entrepreneurs.

Afterwork by CPME 25 : le rendez-vous business de septembre !

Réseautez et échangez en toute convivialité le mercredi 16 septembre de 18h30 à 20h30 au restaurant Le PHARE (ZAC Châteaufarine), rue Guillaume Apollinaire à Besançon.
Possibilité de restauration sur place à l’issue.

Respect des règles sanitaires en vigueur et des gestes barrières.

Inscription obligatoire ici : Je m’inscris à l’Afterwork by CPME25

Réservé aux entrepreneurs.

Atelier : Introduction à la méthode PITCH ELEVATOR

Améliorez la présentation de votre entreprise, de votre activité, grâce à la CPME 25 !

Devenez plus efficace dans vos prises de contact en participant à notre atelier : « Introduction à la méthode PITCH ELEVATOR »

Salle AGORA (TÉMIS) 17 F Rue Alain Savary à Besançon

Jeudi 17 septembre 2020 de 18h à 20h

Animation : Pascal DUMAY – CPME 25

Rendez-vous réservé aux chefs d’entreprises.

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE :

Je m’inscris au Pitch Elevator du 17 Septembre 2020

 

Participation possible en présentiel ou en visioconférence

Inscription obligatoire quel que soit votre choix.

 

Localisation Salle Agora

AGENDA DE SEPTEMBRE 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’inscris à l’AFTERWORK du 16 Septembre 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’inscris à la Table Ouverte du 11 Septembre 2020

 

 

Je m’inscris à la Table Ouverte du 25 Septembre 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’inscris au Pitch Elevator du 17 Septembre 2020

Localisation Salle Agora

 

 

Les actions de la CPME nationale en 2019

Quels ont été les combats et les actions de la CPME en 2019 ? Comment la confédération s’est-elle mise en ordre de marche pendant la crise du coronavirus pour accompagner les entrepreneurs ?

Retour sur une année riche en mobilisation avec nos deux rapports d’activité.

> Rapport d’activité : décryptage d’une année de mobilisation
https://lnkd.in/dd37upk

> Rapport Développement durable : la dynamique responsable des PME
https://lnkd.in/dsZSFEF

Bonne lecture !

Rappel d’application du protocole national de déconfinement en entreprise

La CPME rappelle la nécessité d’appliquer le protocole national de déconfinement en entreprise.

Ce protocole a pour objectif d’éviter la propagation de la COVID-19 en milieu professionnel. La CPME rappelle aux entreprises, quelle que soit leur taille, que ces mesures doivent impérativement être appliquées. Il faut absolument garantir la sécurité des salariés, des fournisseurs et des clients des entreprises.

Par contre, imposer le port du masque de manière systématique et en toutes circonstances dans toutes les entreprises semblerait à l’heure actuelle excessif.

Alors que les pouvoirs publics peinent à empêcher les rassemblements de masse, exiger d’un salarié seul dans un bureau qu’il porte un masque serait difficilement applicable.

De plus, il serait étrange de laisser aux préfets l’appréciation des mesures à adopter dans l’espace public, et en même temps de généraliser une telle obligation à toutes les entreprises sans distinction du contexte épidémiologique.

La relance de l’économie passe avant tout par la confiance des acteurs économiques. Pour cela la pandémie doit être maîtrisée mais il faut également que les entreprises puissent retrouver un niveau d’activité assurant leur continuité et leur développement.